NBA

[NBA] : Boston victorieux des Sixers

Alléluia la NBA est de retour. Et pour bien commencer quoi de mieux qu’une rencontre entre deux des équipes les plus hypes de la ligue. Les Sixers se déplaçaient au TD Garden pour un remake des dernières demis finales de conf. 

Après un début de match poussif offensivement, Sixers et Celtics se retrouvent dos à dos à la fin du premier quart temps (21-21).

Malgré un Kyrie fantomatique (7 points, 4 rebonds, 7 passes à 2/14 au shoot et 1/8 à triple sur l’ensemble du match) les Celtics arrivent plutôt bien à embêter la défense de Philly qui switch à la moindre occasion, ce qui permet à Boston de jouer plusieurs fois les mismatchs. On a par exemple vu plusieurs fois Tatum gagner son 1v1 face à Embiid, dont une fois sur un mid range jumper avec la planche sans l’avoir annoncé, ce qui n’est pas du tout légal, sauf si vous êtes landais bien entendu. En parlant de Tatum, nous nous devons de revenir sur son match : 23 points, 9 rebonds et 3 passes, le tout à 9/17 au shoot.  Et cela sans avoir forcé le moindre shoot, tout semble naturel chez ce jeune joueur à peine sophomore.

Côté Sixers, Ben Simmons est déjà en double double à la mi-temps et il est bien épaulé par un Embiid qui finira co-meilleur scoreur du match, avec 23 points et 10 rebonds, mais avec des pourcentages pas très propres : 9/21 au shoot dont un pas très joli 1/5 depuis le parking.

Les C’s prennent ensuite un peu les devant et se retrouvent avec 5 points d’avance à la mi-temps (47-42).

Le 3ème quart temps est le moment où les joueurs de Bean Town décident d’accélérer le rythme, sous l’impulsion d’un Terry Rozier III extrêmement en forme. En effet, le joueur préféré de Bledsloe a apporté son énergie en sortie de banc en posant 11 points et 8 rebonds à 50% au shoot.  L’apport du banc a été très important pour Boston, avec notamment Marcus Morris qui termine la partie avec 16 points et 10 rebonds.

Les Celtics, grâce à leurs jeunes pousses, ont compté jusqu’à 14 points d’avance dans le 3ème quart. Mais les Sixers, ce n’est pas Gijon ou Valladoid, et les joueurs de Brett Brown vont revenir à 4 points pendant ce 3ème quart temps.

Mais malgré un Ben Simmons au bord du triple double (19 points, 15 rebonds et 8 passes) les Sixers n’ont pas pu retenir plus longtemps l’armada verte, soutenue par un public ON FIRE, comme à son habitude, qui a été encore plus chauffé par la tentative d’attentat presque réussite  de Jaylen Brown sur Embiid (le dunk n’est pas rentré directement, il a été touché par Embiid avant de taper la planche et de rentrer dans le cercle). Cf photo à la Une.

Et c’est au terme d’un 4ème quart temps maîtrisé que les Celtics gagnent leur premier match de saison régulière.

Les Celtics gagnent donc devant leur public, et ce malgré le match transparent de Kyrie (RIP ma TTFL). Et c’est bien là qu’on voit la principale force des C’s : la profondeur de leur effectif. En effet le banc de Bean Town a assuré la victoire face à un contender de la conférence Est, chose de bonne augure pour le reste de la saison du côté du Massachusetts.

Ce match, poussif offensivement des deux côtés, s’est jouer de l’autre côté du terrain où la défense des hommes en vert a fait la différence et l’emporter face à une équipe des Sixers pas encore assez rodée et trop naïve défensivement parlant.

Max Dudule 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *