Betclic Élite,  France

[JEEP ELITE – J3] : La JL Bourg est For Me Formidable à domicile

En clôture de cette troisième journée, Bourg-en-Bresse recevait des Chalonnais dont leur Élan les propulse, pour le moment, à la 3e place de la division. Contraste saisissant lorsque l’on se rappelle que le champion de France 2017 végétait en bas de tableau au début de la saison dernière, avant d’amorcer un retour dans le milieu du classement, les privant cependant des playoffs. La JL Bourg quant à elle reste sur une victoire en début de championnat à domicile contre Pau, et un revers concédé à Nanterre.

Et c’est le dernier MVP Peacock qui lance les hostilités du parking. ses compagnons suivent plutôt bien à l’image de sa connivence avec Garett Sim. En face, Ousmane Camara et Vincent Sanford réagissent bien (23-21, 10e). Dans le second acte, Mike Gelabale se réveille et son association avec Camara fonctionne, mais les Bressans peuvent compter sur leur pivot MVP chaud derrière la ligne des 3 pts (4/4 en 20 minutes). Sim laisse sa vista à l’autre Zack maison, Wright, qui caviardise les jeunes Tchouaffé et Kanter (le frère d’Enes, des New York Knicks). Le jeu Burgien est propre, ce dernier leur permet d’avoir une jolie avance à la pause, 49-39, dont le quart-temps gagné par Bourg 26-18.

L’ELAN CHALON Y AURA CRU

23e… La minute clé pour Chalon. Alors qu’à Bourg, Peacock et NDoye prennent un ascendant, Jean-Denys Choulet va insuffler un nouvel élan à ses joueurs, à l’image de Juan Palacios qui est décidé à prendre le quart-temps à son compte bien aidé par Vincent Sanford et Justin Robinson : +13 en 4 minutes! (54-56, 27e). Batiste Tchouaffé et les siens reviennent rapidement à égalité mais au bout de trente minutes, ce sont les visiteurs qui mènent de deux petits points, 62-64, surtout la JL encaisse un 13-25 en dix minutes. Et si Gelabale tente de prendre le large, le burgien NDoye pose parpaings, lancers, alley-hoop, bref tout ce qu’il faut pour éviter une déroute. Quand bien même Kerem Kanter est à 5/5 aux tirs et qu’en face les visiteurs connaissent des déchets, coach Choulet demande un temps mort, avec 7 points de retard et six minutes à jouer (77-70, 34e). Bien lui en a pris, car même si Ulmer à 3 pts et Peacock aux tirs dressent dix points d’avance, Sanford et Robinson trouvent la mire du parking, revenant sur des Burgiens en pleine confiance (82-79, 36e). Mais comme pour prouver leur domination à la maison, Ulmer et NDoye s’entichent d’un dunk, le dernier cité ayant repris son propre tir raté. Robinson réussit à trois points et prouve, de par ses stats, qu’il est LA bonne pioche de l’Elan Chalon (28 d’évaluation, 11 passes, 6 rebonds, 1 interception, 4/9 derrière l’arc, 3/5 aux tirs, 18 pts en 36 minutes). Hélas sa performance XXL va être balayée par le collectif burgien, au final le score de 93-84 montre l’abnégation dont ont fait preuve les collègues de Zachery Peacock, lequel est MVP de la rencontre et se place comme un sérieux candidat au titre de joueur du mois, pour ne pas dire à sa propre succession. Voici ses statistiques personnelles : 20 pts à 4/8, 4/5 à 3 pts, 8 rebonds, 2 interceptions, 2 passes décisives, aucune faute commise (!!), 27 d’évaluation en 32 minutes.

La rédaction, qui a eu la tristesse d’apprendre le décès de Charles Aznavour ce jour, a décidé de lui rendre hommage dans le titre de cet article, et adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *