Non classé

[BASKET – PRO A / J19] : Un Elan de combat s’impose à l’Astroballe !

L’Élan Béarnais aura incontestablement vécu sa semaine la plus agitée depuis le début de la saison. Après s’être incliné pour la cinquième fois consécutive, face à Antibes, le club palois se retrouvait désormais 15ème de la ProA avec une toute petite victoire d’avance sur le premier relégable, et deux sur Chalon, prochain adversaire des V&B dans ce qui s’annonçe déjà comme un « match de la mort » le 10 février au Palais.

classement

Son président Didier Rey, accompagné d’un Didier Gadou manifestement très embarassé par la situation, avait annoncé jeudi en conférence de presse que Laurent Vila prenait en charge l’entraînement et le coaching de l’équipe dans l’attente du dénouement du « dossier » Serge Crèvecoeur.

conf_01022018

Le technicien Belge arrivé à l’intersaison pour prendre la suite d’Eric Bartecheky (dont les raisons du départ n’ont toujours pas été clairement formulées) n’aura donc pas passé le cap de son premier hiver en Béarn. Il était apparu particulièrement abattu et résigné lors de son ultime conférence d’après-match,  semblant même sur le point d’annoncer qu’il jetait l’éponge. Gageons que pour sa part, il ne devrait pas manquer de s’exprimer avec franchise sur les motifs de cette rupture assurément « libératrice ».

serge5

Bref, tout sauf un contexte serein, et apaisé pour préparer le toujours difficile déplacement à l’Astroballe en vue d’affronter l’ASVEL. Le club rhodannien avait d’ailleurs été le premier cette saison à se séparer de son coach JD Jackson, suppléé par TJ Parker, en raison de résultats jugés trop insuffisants après une défaite sur leurs terres concédée face aux voisins de Bourg-en-Bresse.

Depuis l’ASVEL a asuré sa qualification en Leaders Cup et jouera sa survie en EuroCup sur la dernière rencontre de TOP 16 à Emilio Reggia, battu à domicile après prolongation par Kazan.

Pour la rencontre de ce soir, conformément à ce qu’il avait annoncé jeudi, Laurent Vila  ré-intégrait Kyan Anderson, écarté lors des deux précédentes journées. « On a besoin de tout le monde » avait il dit. Son cinq de départ était composé d’Okobo, Anderson, Dowe, Horton, Koffi.

Malmenés dans les 5 premières minutes les visiteurs en manque d’adresse (1/10) encaissaient rapidement un 12-2. Le 1er TM de Laurent Vila portait ses fruits puisque l’Élan revenait progressivement pour finir à 1 petit point : 16-15. Anderson 6 pts derrière l’arc.

Les Villeurbannais remettaient beaucoup de rythme et prenaient rapidement 9 points d’avance 24-15, par Noua, Harper puis Lighty. Toujours peu inspirés en attaque Pau gâchait de trop nombreuses munitions et le gap se creusait : 32-21 obligeant Vila à un nouveau TM. Un 9-2, des visiteurs conclu par Okobo à 3 pts, les ramenait à 4 longueurs avant que Slaughter ne délivre juste avant le buzzer une jolie passe pour un alley-oop d’Harper. La maladresse assez partagée des 2 équipes sur cette première mi-temps leur permettait de prendre plus de 20 rebonds chacune.

stats_1

Bien plus inspirés, en attaque notamment, les hommes du nouveau duo Vila / Bouazza prenaient progressivement le pas sur leurs hôtes du jour, même si Noua et Lang maintenaient l’ASVEL à flots. En effet Elie Okobo marquait à lui seul 13 des 29 pts palois pour mettre l’Élan devant 59-55.

Les 4ème QT était ensuite à déconseiller aux cardiaques ! Les 2 équipes allaient se livrer une lutte acharnée sur les huit premières minutes, l’ASVEL bénéficiant notamment d’un 4/4 à 3 points de Slaughter pour mener 82-79 à 2 petites minutes du terme. C’est le moment que choisissaient Pau pour enfoncer le clou sur un 9-0 complètement fou, les Villeurbannais ratant toutes leur tentatives et obligés par le chrono qui file à commettre des fautes que les Béarnais à 14/16 aux LF convertissaient.

stats_2

L’électrochoc aura donc fonctionné. Elie Okobo signe sa meilleure performance en PRO A, et Laurent Vila permet à Pau de renouer avec la victoire et donne de l’air aux V&B avant la réception de Chalon samedi. Les 14 points de Kyan Anderson ont aussi fait du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *